Page précédente ] Accueil ] Retour ] Page suivante ]

Persos Très Variés

Rassembler des persos très variés

Twinspirit

> Le MJ a capitulé sur comment nous faire nous rencontrer....

Alors, le MJ n'avait pas de scénario approprié...

On ne peut pas faire de scénarios "classiques", de cette façon. Quelles que soient les professions et les origines des personnages, avant même leur création, la rencontre est déjà prévue par le MJ. Exemple : les PJ prennent le même avion pour une destination identique. L'avion s'écrase, et les PJ sont parmi les rescapés. Ils s'aperçoivent qu'ils ont tous un point commun... Enfin, c'est un exemple.

Et il n'est pas impossible qu'un astronaute, un spéléologue et un coureur automobile prennent le même avion. Il peuvent aussi prendre des vacances au même endroit, assister au même événement dans une rue, ou avoir un ami commun, sans s'être rencontrés. Ils peuvent avoir été enlevés par la même soucoupe volante, avoir été amis dans une vie antérieure... pffff... J'arrête là, mais les idées ne manquent pas.

Avantages des Spécial(*) : Pas de limite au MJ, qui peut imaginer un univers au fur et a mesure de la partie. Pas de limites pour les joueurs en ce qui concerne leur personnage. J'ai même joué une partie ou un des joueurs était un vampire, l'autre était forgeron moyenâgeux, et il y avait un pilote de vaisseau spatial du futur. Tous ces gens se rencontrent quand ils rêvent.
En fait, petit à petit, le MJ nous a fait nous rendre compte que nous étions tous internés dans un asile psychiatrique pour troubles de la personnalité ! Et nous étions en train de jouer notre guérison, le retour dans le monde normal. Tout était imagé, et c'était inoubliable!

Et si le MJ est rusé, il peut même donner l'impression que les joueurs inventent leur personnage, mais les guider néanmoins vers ce qu'il veut. Et jouer son scénario tranquillement.
Plus de système de jeu, plus de dés, ou un petit peu, si ça peut faire plaisir, moi je prends souvent les règles d'ambre, mais le système White Wolf va très bien avec ce type de parties.
Essayez, ça vaut le coup. Mais seulement si le MJ a déjà une idée "Géniale". Si c'est un scénario basique, comme une aventure dans un monde moyenâgeux, des tas de jeux se prêteront mieux au contexte.

(*) Un spécial, ce sont des personnages qui ne vivent qu'un scénar, et un scénar qui se joue en une seule fois, d'une traite.

 

Les persos féminins

Ashura

> Zefred et François edouard ont écrit :
Pour ce qui est de l'optimisation du perso féminin, je confirme... mes petits camarades m'ont décrit le seul perso féminin jouant avec nous comme "un mélange de Claudia Schiffer et Michelle Yeoh en rousse et en plus musclée"...
visiblement, le fantasme des joueurs se situe plutôt aux alentours de Brigitte Nielsen...
> oui c'est assez classique. En tout cas j'ai rarement vu des PNJ féminins sans intérêt esthétique...sans doute parce que le jdr est très masculin comme univers

Je suis une fille, je joue donc des persos féminins, et en général ce ne sont pas des thons, ce serait même plutôt le contraire (je me suis moi-même beaucoup fait traiter de thon dans ma jeunesse, et ca ne me dit absolument rien de jouer un perso qu'on traiterait de la même façon). 
Mes persos ont donc tendance a avoir un charisme élevé, mais des muscles pas vraiment épais (sauf ma gladiatrice a Dark Sun, mais elle jouait déjà plus sur l'agilité que la force pure... et avait un charisme très élevé quand même). D'une façon générale, je pense qu'une femme qui se bat le fera toujours pour des raisons plutôt personnelles, ma gladiatrice aime se battre parce qu'elle aime le mouvement, et être le centre de l'attention dans une arène était sa revanche sur son statut de demi-elfe...

Le fantasme de la femme forte, les mecs qui jouent avec moi ont un peu dépasse ca... Même si les tombeuses (voire les allumeuses) restent légion. Parce que mine de rien, une femme pour capter l'attention a encore besoin d'être jolie.

Loïc Vannesson
... Brigitte Nielsen...
Je vois ...Red Sonja RPG en gros...
Le problème des persos féminins est de les jouer justement !!! sauf évidement pour les personnes du sexe approprié :-)
plus sérieusement pour un rôliste expérimenté cela peut être très intéressant.
Pour un débutant ou un neuneu, c'est plus un fantasme ou une caricature que l'on joue !
Sans jouer les psys de boulevard... l'archétype de la femme guerrière est profondément ancré dans l'inconscient du "mâle" de service, c'est une projection de l'anima.

Retour ]

Persos faibles, gentils, méchants

tsurkha

Alors là, je suis pas d'accord. Au contraire, je trouve que c'est souvent les persos profondément bons qui sont le plus difficile à jouer. Essaye de faire un vampire plein d'illusions et d'idéalisme et vu les baffes morales qu'il va se récolter, t'en as pour quelques bonnes séances de roleplay et de remise en question.
Alors, que quand tu fais un perso insensible, c'est beaucoup plus facile, pas d'émotions à essayer de faire passer.
Autre truc bien dur, faire un perso un peu gland ou naïf. Bon courage pour arriver à tenir ce rôle quand tu vois pertinemment que les autres sont en train de te manipuler, je parle pas d'un gros boeuf qui comprend rien ou d'un fada qui a la tête dans les nuages, mais d'un mec pas forcément adapté à son environnement.
Moi, je sais que j'ai beaucoup de mal à interpréter ce genre de perso mais quel pied quand t'y arrives (parce que tu sais que ça va rien te rapporter , au contraire !)

Agarwaen 
pierre.nicolas a défoncé son clavier en écrivant:
>Ok jouer les sensibles intelligents et tout quand le monde s'écroule c'est pas trop commode.
>A essayer aussi: tous les autres sont idéalistes, tout ça, tout ça, et tu joues un tueur glacial, efficace genre le Freeman avant la fille. Ben les autres y font une drôle de tête, quand ils comprennent (parce que tout de même il faut rester discret).
Je n'ai jamais réussi à jouer les vrais méchants, toujours l'impression d'en faire trop.

En fait, c'est exactement ce que je voulais dire : jouer un méchant correctement est aussi difficile que de jouer un gentil correctement ! Il est tellement difficile de rester dans le ton et de ne pas tomber dans les clichés que la moralité du perso importe peu, au fond ! Si on essaye de jouer à fond son perso, de fouiller sa personnalité, ça peut être une expérience extrême.

...Faire sentir aux autres son insensibilité, c'est déjà tout un boulot ! Sauf si tu joue un ordinateur bien sûr ;-) Même un perso insensible a des sentiments ; le problème c'est de savoir ce qu'ils sont !

(persos faibles) Pourquoi pas : la spécialité de mon frère, c'est de prendre les persos les plus nains possibles, des vrais boulets, et d'arriver à les faire survivre ! En général, on se marre bien (surtout quand on fait les chieurs à deux, mais c'est une autre histoire !)

Archétypes de groupe

Olivier Fanton

Je pensais l'autre jour que comme pour les personnages, on pourrait établir des archétypes de groupes. Généralement, je laisse mes joueurs créer indépendamment leurs persos, mais le groupe obtenu est parfois trop hétérogène pour tenir debout. Préciser le cadre de la campagne ou faire tirer des liens entre les personnages est une première étape. Je me demande si l'obligation de suivre un archétype de groupe n'est pas allée trop loin.
Bon, au cas où je sois le seul a me comprendre, voici quelques exemples, brut de décoffrage:

bulletDungeon Crawler type: 1 magic-user, 1 ou 2 cleric, 1 ou 2 voleurs, 2 ou plus guerriers
bulletEnquêteur AdC type: 1 journaliste, 1 officier en retraite, 1 prof d'université, 1 dilettante (qui fournit l'argent), 1 femme (sans profession)

Ceux là ne sont pas très intéressants.

bulletSCALES: 1 dragon et 2 ou plus êtres magiques.

Ben oui, c'était bien un archétype !

Sinon, on peut faire des archétypes plus portés sur le background:

bulletla famille: père, mère, enfants, etc.
bulletle noble et son entourage: 1 noble, son garde du corps, son chauffeur, son secrétaire, son confesseur, son percepteur ... peut-être sa famille.
bulletles questeurs: 1 (ou plus) personnage ayant une quête à accomplir, et ses camarades plus ou moins inspires (à la Star Wars) (variante: une malédiction à lever)
bullet- un squad de combat: l'officier, le radio, le medic, etc ...
bulleteuh ...

 

Ashura

A Shadowrun ils avaient propose des alternatives aux équipes de shadowrunners :

bulletéquipe de la Lone Star (flics) : sympa pour des scénars d'enquête
bulletéquipe de journalistes : la chasse au scoops, ça peut être très dangereux :)
bulletéquipe 100% magiciens : sympa dans le cas d'un groupe magique
bulletgang : le leader + ses lieutenants
bullet...

Pour ma part, en tant que MJ j'ai décrété que les persos de ma campagne devaient être capables de faire des gardes du corps un peu classe, "de préférence ni orks ni trolls, merci".
Ca fait un groupe quand même assez varie, mais pas de grosse brute (de toute façon j'aime pas trop la baston).

Voriig Kye

Ils avaient aussi proposé une équipe de DocWagon (Trauma Team). Mais j'aime beaucoup le coup des journaleux. Parce qu'il y a une très bonne motivation pour aller fourrer son nez dans de sales histoires, et qu'on peut le faire dériver comme on veut (après tout, une histoire trop "chaude" peut très bien les transformer en runners classiques simplement parce qu'ils ne peuvent plus refaire surface officiellement).

Allan

En tant que joueur, je trouve beaucoup plus drôle de laisser le choix. Des groupes un peu plus hétérogènes donnent souvent des situations agréables à jouer et permettent de varier les actions.
Cependant il faut tout de même que cela reste sous le contrôle du MJ. Je me souviens d'une partie qui a tourné à la catastrophe (elle a tourné court également ...) car le MJ a fait choisir les archétypes au D20 !!! Là je le dis à tous les meneurs : ne jamais faire ça !!!!!

Persos "mauvais" à l'Appel de Cthulhu

Alain Delplanque
Objet : les Anciens sont nos amis...

Une fois il m'est arrivé un truc dans Chtulhu et je me demande si vous avez déjà fait une chose pareille?

C'était une histoire banale de maison avec une entité tentaculaire dedans. Quand on a découvert la bestiole, on s'est barré (enfin moi et un autre; les autres couraient pas assez vite :-)
On savait juste qu'elle avait besoin d'eau et que pour la buter il fallait du sel en quantité monstrueuse

Mais nous on était des débutants; alors on est allé à 2h du mat chez un type qui s'occupait des affaires de la maison et on lui simplement expliqué que y avait un gros monstre avec des tentacules dans la cave et que c'est lui qui avait bouffé tout le monde et les membres manquants de notre groupe aussi et que pour le buter il nous fallait absolument un camion de sel. Ben quoi ? On a dit une connerie?

Le type nous a pas demandé si y avait une marmotte aussi mais il nous a dit:
"oui je vois çà me semble clair je vais tout de suite appeler la police, ne vous inquiétez pas"

Là on s'est dit qu'il nous croyait pas :-) - on était idiots mais pas stupides quand même :-) - et qu'on allait être internés :-) - (moi je jouais un psychiatre alors j'ai eu très peur)

Enfin le type n'a pas jamais atteint le téléphone: et hop.. un coup de crosse derrière la tête.
Bon ensuite pour se débarrasser du corps on avait une solution toute trouvée : la bébête dans la baraque :-)

Alors on y retourne et hop...
Et on ressort de là tout content mais là! un flash en pleine tronche!
C'est ce putain de journaliste qui nous emmerde depuis le début de l'histoire.
On lui explique qu'en bas c'est une horreur indicible (ben quoi on voulait lui donner le scoop de sa vie, c'était parti d'une bonne intention :-)
Enfin il est pas remonté non plus celui là.
Et là voilà que la police arrive. Eux aussi ils nous avaient bien fait chier, et là ils commencent à nous accuser dangereusement.
Bon allez, l'occasion est trop tentante. On leur dit d'aller voir a la cave...

C'etait une belle nuit étoilée je me souviens...
Nos persos ont bu un coup à la santé de la bestiole et on a repris la route... enfin tranquilles... débarrassés de tous ces emmerdeurs d'humains...

Bilan:
Le MJ a vraiment assuré.
Il ne nous a pas fait lancer un seul jet de santé mentale:
on a pété les plomb tous seuls

çà vous est déjà arrivé une chose pareille?

Andriel
Moi en temps que maître de jeu, à la fin de la partie, j'aurais récupéré vos persos et vous les auriez retrouvé comme monstres dans le scénario suivant

Thierry deux balles Pons

Persos "mauvais" à Star Wars

nathanael jouen <adresse inconnue>
Re: les impériaux sont-ils fachos?
Y'Golo wrote: > *Et comme dans Star Wars, c'est le sempiternel Gentils vs Méchants,

Tu sais, on peut faire du Star Wars non politiquement correct : "ma" bande de rebelles, composé essentiellement de déserteurs impériaux et de criminels, inclue un decker génial, avec un conflit avec son père (papa est pro-impérial, zou, je m'engage dans l'Alliance), un E.T (2m20, bleu, et des griffes rétractiles comme ça) de 400 ans qui en a vu, des histoires politiques d'humains, un ex-mercenaire/trafiquant d'armes, qui cherche essentiellement à venger ses "camarades" butés par l'Empire, un pseudo-jedi qui trempe légèrement dans le coté obscur, ou un E.T qui ne se sert que de lames (un flingue, c'est pour les mauviettes), qui tranche dans le vif à tour de bras, parce que l'Empire a fait moralement la même chose à son peuple...
En fin de compte, un sujet de la campagne, c'est "les bonnes intentions sont elles solubles dans le sang ?"

Philippe Krait
Ca me rappelle le perso mémorable d'un copain, un certain chasseur de primes nommé Aleax Darkcreeper (sympa non, dans le genre "propre sur lui"), avec une combinaison ornée de crânes et dont le blaster avait été soudé sur la position "Kill" de manière à ne pas pouvoir revenir accidentellement sur "Stun"... 
Inutile de dire qu'il ne prenait pas les contrats où la cible était à ramener vivante...

Persos... cons

·Taz· 
Vermine rouge, trop gentil, occupe mes journées et écrit :
> 4) en tant que joueur aimez vous jouer des personnages cons.

Yargl !
C'est un peu mon credo. J'avoue.
Que ce soient des gens imbuvables (ex : un coroner du FBI, raciste et membre du Klan, adepte de la NRA et des méthodes d'Hoover), des gros cons (ex : il y a bien longtemps, un barbare naïf monté sur un ours, à AD&D qui avait moins en intelligence que sa monture), des jeunes cons (moi je sais, moi je sais, laissez-moi faire, je suis un djeunz' dynamique ambitieux), des sales cons (ex : L5R, un Magistrat d'émeraude clan de la Grue, puant, fier, belliqueux, précieux, etc ...) etc ...
La connerie se décline de milliers de manières différentes, regarde juste par ta fenêtre.

MAIS dans tous les cas, il ne faut pas les rendre définitifs les cons. Il faut toujours une "porte de sortie" pour que le personnage soit vivable et puisse évoluer au sein d'un groupe. Que ce soit par une de ses faiblesses ou un atout qu'il peut apporter à l'équipe. 
Enfin bref, je ne rentre pas dans les détails mais je crois que c'est un savant dosage à faire ... sinon BOUM.

> 6) cela agace t il le MJ ?

Pour l'instant, personne ne s'est plaint.

> 7) les autres joueurs ?

Ca peut dérouter certains joueurs des fois mais rapidement, ça donne de la vie à une table de jeu. Les cons sont légion (pas toi Biensan !) dans la vie courante, alors tâchons de simuler ça au mieux lors d'une séance de JdR.
Et comme on m'a dit une fois :
" Jouer un sale con, c'est encore ce qui te demande le moins d'efforts."

Page précédente ] Accueil ] Retour ] Page suivante ]