Page précédente ] Accueil ] Retour ] Page suivante ]

Le sacrifice

Tout est dans la question du Fan.

A quelle(s) condition(s) seriez-vous prêt à engager l'un de vos vieux personnages dans un scénario dont vous sauriez à l'avance que votre personnage n'en sortira pas vivant ?

Objet: [QUESTION] Scénario suicide

bulletBertrand Baudru

Cela m'est arrivé plusieurs fois:

- cas 1, jeux types Star Wars, il faut faire quelque chose pour stopper l'Empire. Et là, comme tout bon petit Rebelle qui se respecte on y va.

- cas 2, le MJ ressort un ennemi intime d'un des mes persos, et no problem.

Mais de toute façons, cela ne me dérange pas de perdre un perso, donc si le scénar est bon, ça roule.

Nocilis a écrit : > Bon, mais pour recentrer le débat, je trouve que une mort en apothéose est une excellente idée, surtout que chaque PJ est en quelque sorte un Héros, à sa manière en tout cas, mais je trouve çà bien plus intéressant si ce n'est pas prévu, tu vois, ce que je n'admet pas c'est une défaite certaine, je suis persuadé qu'un PJ avec du roleplay, de la réflexion et de bon jets de dés peut se sortir de n'importe quelle situation même celle que le MJ avait prévue fatale.

Pas forcément, j'ai déjà donné un cas perso, je peux t'en donner un autre. Je jouais un chasseur de primes à SW, d'une moralité douteuse. Il a tellement bavé lors des dernières missions qu'on lui propose un truc ou il est sûr de mourir:

Escorter un groupe de rebelles sur Coruscant, et les aider à se rendre dans une tour de communication. A partir de cette tour, les autres rebelles (les autres PJs) vont craquer les systèmes impériaux et transmettre la position de l'ensemble des flottes de l’Empire. On sait que c'est très très long. Mon perso devait ensuite empêcher les impériaux de rentrer dans la pièce le plus longtemps possible. C'est une mission suicide, et je l'ai fait avec plaisir.

La mission a été une réussite, tous les autres ont pu s'enfuir et la flotte rebelle a pu éviter les flottes ennemies pendant quelques temps.

Un bon perso doit naître, vivre et mourir. Comme cela il rentre dans la légende.

bulletLe Fan

Je ne peux qu'être d'accord avec toi. Un scénar très bien ficelé, où le meneur prévoit le sacrifice d'un personnage (peut-être du seul personnage engagé) et le joueur qui trouve *le* moyen brillant de contourner l'inévitable tout en réussissant la mission, ne démériterait pas à mes yeux... :-)

En revanche, si la mort du personnage est, comme qui dirait, programmée...

Imagine un scénar dans lequel un personnage se déclare volontaire pour faire le sacrifice de sa vie pour une juste cause. Sa décision est connue du peuple où il vit. Tout son peuple se réunit pour lui rendre hommage. Il entreprend le périple qui le mènera à sa fin : si son sacrifice, dans certaines conditions rituelles, permet la réalisation d'une prophétie positive pour le peuple du héros, on peut imaginer que les dangers qu'il va rencontrer, les adversaires qu'il va devoir affronter sont autant d'obstacles pour l'empêcher d'atteindre son but, c'est-à-dire le lieu où son sacrifice prendrait un sens héroïque. Amusant, l'idée de se battre pour atteindre le lieu où l'on doit mourir, non ? :)

BB a écrit : >> Mais de toute façons, cela ne me dérange pas de perdre un perso, donc si le scénar est bon, ça roule.

Même s'il s'agit d'un vieux personnage, que tu joues depuis plusieurs années ?
Imaginons que la trame générale du scénario, d'après ce qu'en dit le MJ, est très originale et tentante. Le MJ, en toute honnêteté, te prévient aussi que le scénario est fait de telle sorte que ta probabilité de survie est égale à zéro si tu réalises les objectifs prévus : tu engages ton personnage ? Si oui, quelle leçon... 
Un personnage sur lequel on a "investi", que tu as fait progresser sur des dizaines de scénars, tu accepterais de le sacrifier sur l'autel *d'un* bon scénario ?
Pourquoi ?

bulletBertrand Baudru

Même s'il s'agit d'un vieux personnage, que tu joues depuis plusieurs années ?

J'ai perdu, il y a deux ans mon premier perso de donjon, Glorsk, Clerc 5, Guerrier 16, gros bill dans toute sa splendeur, chevaucheur de dragons, maître d'armées orques.... Je l'aimais bien mon petit Glorsk. Mais il fallait qu'il disparaisse, et je le savais. Le scénario a fini sur un combat : lui, contre des dizaines de démons (si si il pouvait le faire), et il a été emporté. Bon maintenant, je sais qu' le MJ l'a transforme en PNJ, mais pour moi il est mort, et c'était prévu des le début. Il m'avait dit, je vais tuer ton perso.

>Un personnage sur lequel on a "investi", tu accepterais de le sacrifier sur l'autel *d'un* bon scénario ? Pourquoi ?

Parce que c'est un jeu, si je me suis bien amusé, cela me va. Je ne suis pas chiant pour la mort d'un perso. Je désire juste qu'elle aie un peu de sens (sauf une mort en combat, quand on se bat on peut mourir). Mourir, parce que le perso est tombé dans les escaliers cela me fout les boules.

Tout comme, j'ai horreur quand un autre joueur me tue mon perso, mais que si ça lui arrive il s'énerve. On doit accepter de subir ce que l'on fait subir aux autres (ah le piège à ours sous l'oreiller, un piège fin et délicat...)

bulletOxidor Trucidel

> A quelle(s) condition(s) seriez-vous prêt à engager l'un de vos vieux personnages dans un scénario suicide ?

Il faudrait que le MJ et le scénars soient effectivement très bons...

A priori, le but du MJ est rarement de tuer les persos, j'ai donc beaucoup de difficultés à imaginer ce cas de figure. L'idée même de proposer à un joueur de participer à un scénar ou son perso préféré doit absolument se faire tuer me semble tout à fait saugrenue.

Il est plus courant que le MJ annonce que le personnage a "très- très-peu-de-chances-de-survie" ... C'est en général à ce moment là que le joueur le regarde d'un air goguenard et s'exclame joyeusement: "comme d'habitude".

De toute façon, je ne sacrifierai pas le "très vieux perso que je chéris depuis des années" chez n'importe quel MJ... il faudrait vraiment un MJ exceptionnel et une très bonne raison.

Peut-être l'initiation de nouveaux joueurs dans un scénar qui permettrait de leur montrer, entre autre, que les héros ne sont pas immortels.

bulletLe Fan

En gros, l'enjeu c'est : serais-tu prêt à sacrifier la vie de ton personnage pour que cela devienne un "fait d'arme" du joueur ? Le genre de scénar qui devient un souvenir poignant à raconter aux potes ?

- "Je vous ai déjà raconté comment Hamzon, mon Barde 20ème, est mort ?
- Nooon...
- Alors voilà, selon une prophétie ancienne, Agaplemnon le dieu des..."

(...) De toute façon, je ne sacrifierai pas le "très vieux perso que je chéris depuis des années" chez n'importe quel MJ...

Ton perso, si tu en es venu à le chérir, c'est qu'il est passé par des moments forts, exceptionnels même. Je suppose donc que certains des MJ qui t'ont fait vivre ces moments devraient être aptes à te proposer d'écrire la dernière page de gloire de ton personnage...

Plus vicieux mais plus fort encore, ton MJ te demande si tu serais prêt à faire ce sacrifice... En théorie. Si tu réponds par l'affirmative, il en prend bonne note dans sa tête, écrit un scénar dans ce but mais ne te le fait jouer qu'un an plus tard, lorsque tu auras oublié cette conversation, de telle manière que tu ne saches pas, en engageant ton personnage, qu'il va y laisser sa peau.

Enfin, je dirais qu'un tel scénar devrait laisser le choix au joueur jusqu'au bout : si le personnage doit sacrifier sa vie pour conclure les objectifs du scénar, il devrait aussi être placé devant un choix qu'il peut refuser ; par exemple accepter d'échanger sa vie contre celle d'un autre héros mythique, incontournable pour la réalisation d'une quête ultime, genre le Graal, mais aussi décider de décliner ce sacrifice et rentrer chez lui. Parce qu'au dernier moment, il juge que le scénar n'en vaut pas la peine par exemple. :)

bullet

Renaud MAROY

> A quelle(s) condition(s) seriez-vous prêt à engager l'un de vos vieux personnages dans un scénario suicide ?

Certains jeux s'y prêtent bien comme Cthulhu et Paranoïa, mais d'autres pas du tout : AD&D, vampire. Ceci dit, le fait de savoir qu'un scénario est suicide est le meilleur moyen pour qu'il ne le soit pas.

Dans mon JdR Pavillon Noir, tous les scénars ou presque que je fais jouer sont suicides au sens ou le moindre laisser-aller mène droit à la pendaison. Je n'ai déploré aucun mort pour l'instant après 50 parties.

bulletEtienne Chantrel

> A quelle(s) condition(s) seriez-vous prêt à engager l'un de vos vieux personnages dans un scénario suicide ?

Il y a un cas de figure où je l'accepterais avec joie : celui où j'ai préparé la succession. J'ai dans une campagne med-fan de GURPS un perso noble qui a maintenant un peu bourlingué et que j'aime bien. On a créé sa famille, et son fils commence à être jouable (on a même commencé une partie où j'ai joué le fils). J'avoue que ça aurait de la gueule de faire tuer le père héroïquement et de reprendre le fils ensuite - ça, c'est du background !

Étienne, qui n'avait pas l'habitude de jouer des dynasties et à qui ça plaît pas mal.

Le Fan : >Non, non, non... C'est pas de jeu. :)
>Ma question évoque la mort de ton personnage parce que c'est lui, dans un scénar où tu finis par comprendre que tous les scénars précédents, depuis des années, n'ont eu d'autres but que de t'amener à être prêt pour ce "sacrifice", par exemple...

Alors pour être franc, le cas ne s'est jamais présenté. Mais j'aimerais assez tester au moins une fois. La raison en est simple : on a tous en tête l'image du héros de cinéma qui se sacrifie dans une grande explosion d'effets spéciaux - c'est beau, c'est noble. Le problème, dans la vraie vie, c'est qu'on ne se voit pas mourir et qu'on profite généralement assez peu du spectacle de sa propre mort, d'où frustration. Le JdR est à mon avis un endroit unique pour tester ce sentiment, où on a le droit de se regarder agir (comme au théâtre) avec en plus l'implication dans la vie de son perso (moins que IRL, mais quand même plus qu'au théâtre). Donc, pour me résumer, je ne l'ai jamais fait, mais j'en ai toujours rêvé (avis à mes MJ s'ils me lisent).

Page précédente ] Accueil ] Retour ] Page suivante ]