Page précédente ] Accueil ] Retour ] Page suivante ]

Niveaux inégaux

Allo docteurs? Banzaï expose une question de niveaux... pour un jeu où les différences entre persos peuvent être considérables... et pourtant, les experts de frjj donnent des conseils qui peuvent autant s'appliquer à l'introduction de nouveaux joueurs dans n'importe quels jeux. 

Banzaï : Voilà, je souhaite intégrer un PJ de niveau 1 avec 2 PJ de niveau 8. Question : comment faire sans déséquilibrer le jeu ni condamner le level 1 ni que les 2 level 8 lui disent :
LVL 8 :"reste derrière petit, on s'en occupe "
LVL 1: ok, je ramasse les XP. (ce qui est d'ailleurs inexact, dans la mesure ou les xp reflètent la participation aux risques rencontrés).

- soit le lvl 1 commence en lvl 5 (jalousie des autres PJ : "ouah et euh; l'autre, nous on s'est tapé tous les sous niveaux et lui non !!" Réponse du MD : - "ben, heu, c'est dans l'intérêt de la campagne, soyez compréhensifs..")

- lvl 8 deviennent lvl 1 : ils vont hurler :)

J'ai une solution : votre avis ?

Une aventure solo pour que ce guerrier 1 devienne 2 puis les deux lvl 8 se taperont le gros des monstres et le petit se fera la valetaille le temps qu'il devienne un peu plus conséquent. Remarque, à moins que lvl 8 descendent lvl 6 via un spectre : hmm, je j'hésite...

Votre avis m'intéresse :)

bulletYann Gaudy <?>

Un truc important en JdR est d'avoir une équipe homogène, que ce soit pour l'intérêt de la campagne, des joueurs ou du MdJ. En effet, faire attention en permanence à ce que les crasses qui égratignent les niv 8 ne tuent pas d'un seul coup d'un seul ton petit niv 1 va être dur à gérer voire donner une impression de partie artificielle aux autres (c'est marrant, le démon a foncé sur moi en passant à côté de Bilou sans même s'en préoccuper ???).

A moins que tu souhaites handicaper ton groupe en l'obligeant à protéger le petit faible et ça donnera des trucs du style : "Toi, tu reste ici, tu ne bouges pas et tu nous attends." 

D'abord, dans 99% des films américains, ça ne marche pas, ensuite, même si ça marche, le joueur commence à être frustré (rien de pire qu'un joueur frustré !).
Parles-en à quelqu'un à qui ses parents ont dit un jour : "Tiens, tu vas à une soirée chez des amis ? Emmène donc ta petite soeur de dix ans avec toi."

Pour moi, l'équilibre est primordial. Que les autres râlent ou non, c'est à toi de trancher. Le but n'est pas d'en avoir chié dans le passé pour avoir monté son perso au niveau où il se trouve mais de jouer une partie intéressante en s'amusant.

C'est pourquoi dans ton cas, je passerais directement le nouveau au même niveau d'expérience (et ce quelque soit le jeu).
Il peut garder des désavantages :
- il a moins de background que les autres (et il faudra d'ailleurs en créer un avec lui pour lui donner un passé qui lui donne de la consistance et qui puisse aussi intéresser le reste du groupe : à toi de bien l'intégrer dans ta campagne).
- il aura moins de matériel (magique) que les autres.

> Réponse du MD : ben, heu, c'est dans l'intérêt de la campagne, soyez compréhensifs...)
Non, pas comme ça, on va la refaire :
1) petit sourire énigmatique
2) froncement de sourcil
3) d'une voix légèrement menaçante : "C'est dans l'intérêt de la campagne".
4) en cas de contestation persistante :
"Ok, c'est à vous de voir. Si ce personnage rentre niveau 1, je parie que vous serez tous niveau 1 avec d'autres personnages pour le prochain scénar. Si je vous mets dans les pattes un mec de ce niveau, croyez-moi, c'est qu'il y en a besoin..."
Ils se rendront peut-être compte à la fin du scénar que c'était de l'intox mais il sera trop tard !!! ;o)

bulletBertrand Baudru

Méthode 1
- lien familial entre les PJ

Méthode 2
- série de scénarios d'initiation ou les plus puissants surveillent le niv 1, lorsqu'il affronte son premier gobelin à mains nues (voir l'initiation du fils de Chewie dans un des romans de SW)

Méthode 3
- ne pas faire des scénars où la puissance brute des PJ est importante. Des scénars politiques, d'enquête....

bullet"Kimtchi" <kimtchiCHEZyahoo.fr>

C'est un fait que certains joueurs pourraient ressentir de la jalousie à voir ainsi des niveaux donnés gratuitement... mais il faut bien voir que le personnage en question commencerait avec pas grand chose dans les poches, contrairement aux autres aventuriers qu'une vie de rapines -heu- je veux dire d'aventures héroïque aura confortablement doté ! 
Et puis il faut voir que si un aventurier de niveau 8 décède au cours de l'aventure, il sera heureux de revenir sous la forme d'un personnage de niveau 5 plutôt que de niveau 1 ;-)

> - lvl 8 deviennent lvl 1 : ils vont hurler :)
Ca me semble ni envisageable ni souhaitable ;-)

>Une aventure solo pour que ce guerrier 1 devienne 2 
Quand j'ai le temps, je fais jouer une mini-aventure à mes aventuriers gonflés en niveau, mais l'écart entre un niveau 1-2 et des niveaux 8 et décidément trop important pour que ce genre de chose soit envisageable...
et je n'ai aucune envie de retirer " artificiellement " des niveaux à mes joueurs, ce serait injuste et j'aime l'équité. Ce n'est qu'à ce prix que vos joueurs vous accordent leur confiance.

Il y a bien entendu la possibilité d'un scénario tourné vers l'intrigue diplomatique comme l'évoquait Bertand Baudru... il se trouve que mes aventures comportent souvent des trames géopolitiques, mais ça n'empêche pas qu'une enquête de haut niveau se révèle souvent très dangereuse... à moins de proposer un scénario sur le vol de la vache du père Mathieu, et encore, va savoir ce qui peut se cacher la dessous ;-)

bulletGuillaume J

Je pense que la seule solution vraiment valable, c'est de le mettre niveau 5-6.

Si tes niv 8 te disent "eh, nous on a bossé pour arriver là", demande leur si ce qui les intéressent c'est de compter les XPs et les niveaux, ou si c'est de s'amuser. Dans le premier cas, renvoie les sur le Monopoly.

Sinon, le niv1 va se contenter de suivre les deux bourrins, et d'être le spectateur de leurs exploits.

Dans notre groupe de Vampires, ou de Garous, on fait ça. Les nouveaux venus sont de puissance juste légèrement inférieure. Histoire qu'il puisse avoir son utilité, et jouer. Avoir un rôle dans l'équipe..

Bien entendu, ça dépend de l'expérience de ton joueur, aussi.
Encore, qu'il soit débutant ou grand maître, s'il ne peut rien faire dans la partie à part du pur roleplay, il va s'ennuyer..

bulletOxidor Trucidel

> LVL 8 :"reste derrière petit, on s'en occupe "
C'est impossible. 
Un niveau 1 ne peut *rien* faire dans un scénar prévu pour des persos de niveau 8.

> LVL 1: ok, je ramasse les XP. (ce qui est d'ailleurs inexact, dans
> la mesure ou les xp reflèrent la participation aux risques rencontrés).
C'est impossible.
Même s'il se planque et ne participe à aucun combat, ton perso de niveau 1 court autant de risque (sinon davantage) que tes persos de niveau 8, il doit donc, selon le principe « risque = XP » recevoir une part d'xp plus importante que les persos de niveau 8.

2 solutions:

Donne au nouveau joueur un perso de niveau + élevé (5 au minimum) pour qu'il puisse tenir le coup.

S'il s'agit d'un joueur débutant, il faut absolument qu'il joue au moins une aventure à chaque niveau faute sous peine de perdre une part importante du plaisir de découvrir la puissance de son perso... crée donc un scénar pour niveau 1 et demande à tes deux champions de refaire des persos niveau 1 pour accompagner le nouveau.

bulletLecorb

J'ai pas de solutions, mais t'inquiète pas trop. Avec le temps, vue le nombre de XP qu'il faut pour tes niv 8 pour passer au niveau suivant, l'écart va s'amenuiser.
Je te conseille tout de même de faire un scénario solo à ton niveau 1 pour le faire passer en niveau 2.
Sinon une bande de fantômes peut venir aspirer tous les XPs de tes niv 8. J'espère que ton niv 1 n'est pas mago en plus ;-))

Ma réponse sera la suivante: il n'y a aucun moyen de faire cela considérant le système AD&D ! Et comme je suis un être merveilleux, je pousserai la bonté jusqu'à te donner un conseil, frère MD ;-)
Laisse tomber ce genre de principe ! Si tu dois introduire un nouveau joueur dans une campagne de niveau 8, augmente artificiellement le niveau du personnage de ton joueur jusqu'au niveau... disons 5 et donne-lui un équipement correct, quelques fioles de soin ainsi qu'une arme +1.
Il sera moins puissant que ses camarades, ce qui est normal vu qu'il n'a encore jamais souffert -heu- je veux dire joué dans ton univers, mais il ne se retrouvera pas tel un lombric amorphe à ramper sur le sol pendant que ses compagnons foulent le sol tels des titans ( p'tain que je suis lyrique ce soir ! ).
Voilà, bon courage !

bulletGuillaume Gallais

Autre solution entre guillemets : donner un rôle particulièrement intéressant au joueur en terme de position par rapport au groupe : secret terrifiant, alliés improbables, mémoire oubliée, quelque chose qui fasse penser au deux autres que cet homme vaut de l'or... 
Il est clair qu'un donjon de base ne conviendra jamais à des personnages à ce point décalés en termes de puissance mais tout ce qui repose sur une enquête, une intrigue peut donner à chacun son lot d'agrément... il faut veiller à compenser en background et en connaissance de l'univers le faible niveau par rapport aux gros... et pour les combats, il faut trouver un palliatif : un objet magique lié au personnage, une famille puissante etc.

Mais, j'avoue que je comprends Oxidor, quant il dit que le joueur risque d'être un peu malheureux s'il ressent par trop cette différence comme une brimade, une domination des "initiés". Seul le plaisir d'avoir monté un perso depuis le niveau 1 contrebalance cette donne.

bulletOxidor Trucidel

>quelque chose qui fasse penser au deux autres que cet homme vaut de l'or...

C'est une solution ...
mais il faudrait que les monstres rencontrés en soient également convaincus parce que le problème du perso débutant sera toujours lié à sa difficulté à survivre par lui même à des embûches insignifiantes pour des persos de niveau 8 ...

Le combat étant tout de même relativement présent dans AD&D, il est très difficile de mettre un perso niveau 2 dans le même combat que des niveaux 8...
La « connaissance du monde » ne le protège pas d'un coup d'épée bien placé, l'avantage qu'une famille puissante peut lui donner se traduira en combat par la présence d'un ou plusieurs gardes du corps balèzes...

Un joueur expérimenté peut commencer sans problèmes avec un perso de niveau plus élevé... par contre, un joueur débutant devrait toujours commencer avec un petit niveau, le temps d'acquérir les "trucs" qui permettent de survivre jusqu'au niveau suivant.

L'idée d'un scénario « enquête » ou le perso de faible niveau détient une information ou une connaissance vitale à la réussite de l'aventure (exemple: connaissance de la langue ancienne utilisé par l'archimage Xor pour rédiger ses mémoires...)

Outre le fait que les PJs de haut niveau doivent "sauvegarder" le petit nouveau, les PNJs adverses devront le faire également puisque eux même n'ont pas de traducteur suffisamment compétent... ils essaieront donc de s'en emparer vivant.

Et il serait même souhaitable qu'ils y parviennent... une fois séparé des autres PJs, le personnage débutant pourra faire ses preuves en s'échappant par ses propres moyens ou en trouvant une astuce pour leur faire savoir ou il est détenu...

La seule chose à éviter étant que le PJ débutant se fasse assommer d'une chiquenaude par un monstre basique que les autres PJ peuvent tuer en 1 round.

bulletemmanuel francois

Oxidor Trucidel a écrit : > - lvl 8 deviennent lvl 1 : ils vont hurler :) 
Ah ça... y a des chances... ;-))) 

Mais leur faire jouer de nouveaux persos niveau 1, juste pour entraîner le nouveau, ça ne devrait pas les déranger... personnellement, je trouve très frustrant le fait de commencer artificiellement à haut niveau... en particulier pour un joueur débutant. 

> Une aventure solo pour que ce guerrier 1 devienne 2 
Plusieurs aventures pour que le niveau 1 devienne niveau 5... 3 niveaux 'écart me semble un maximum. Tes joueurs de niveau 8 peuvent toujours incarner de nouveaux aventuriers de niveau 1 en attendant. 

C'est pas spécialement agréable de jouer un massacreur de valetaille... mais bien sûr, ceci n'est qu'une opinion personnelle... 

Une autre solution est de donner au perso niveau un 'boost' temporaire, qui lui permette de tenir le choc le temps de prendre quelques niveaux 
Un exemple serait une 'épée senseï', un truc paru je ne sais ou pour Donj Oriental Adventures : c'est une arme créée par un maître, qui transfère petit à petit ses niveaux dans l'arme, qui peut donc entraîner le perso, voire le monter temporairement au niveau de ce qui a été mis dedans. 
Tu donnes un bidule de ce genre pour la classe du perso, mais limitée à un niveau 5-6. Du coup le perso est bien niveau 1 pour les XP, mais fonctionne en baston comme un niveau 5, ce qui lui facilite survie et intégration; et une fois qu'il atteint le niveau ad-hoc, l'objet ne lui sert plus 
Du coup, pas d'objet grob qui traîne dans le décor 

bulletNyogtha

La différence de niveau ? un pb de background surtout !
Je crois que la jalousie des autres PJ si tu élèves un perso niveau 5 est purement hypothétique... et que c'est un faux problème.

Ma position est la suivante : pour de vrais rôlistes, la montée en puissance progressive n'est pas une corvée mais un plaisir...
Etre parachuté level 5 sans background n'est pas spécialement un cadeau.

Le problème n'est pas alors la différence de niveau (en clair on s'en fout un peu !!) mais la différence en matière de tissu relationnel entre les persos... Huit niveaux d'écarts, c'est surtout des heures de roleplaying entre les autres joueurs, des souvenirs communs... etc. 

Le problème se pose plus en ces termes à mon sens... Le côté level pour la puissance est secondaire . Si ton scénario n'est pas trop bourrin cela ne posera aucun problème.

Un Perso de n'importe quel level peut mener une enquête... non ?

C'est ma réponse... une réponse imprégnée d'expérience cependant... 

Page précédente ] Accueil ] Retour ] Page suivante ]