Page précédente ] Accueil ] Retour ] Page suivante ]

JdR et monde extérieur

Les rôlistes: vision pessimiste

Christophe <?>
(...) Christophe ... qui est devenu indifférent maintenant

> Pourquoi ?

Très simple cher ami.

Tu deviens responsable d'une section de jeux de rôles d'une MJC pendant 7 ans. Tu essayes de démystifier les JdR auprès des gens. Et lorsque tu organises des parties lors d'une "portes ouvertes", la majorité des joueurs font exprès de jouer des scènes de massacres, de viols et des sacrifices.

Toi tu passes des heures à excuser et expliquer les gestes de tes joueurs. Et puis tu te rends compte, que comme une bonne partie des participants de ce forum, ils ont une grandes g..... mais qu'ils ne font rien pour changer les choses ou plutôt qu'ils sont capables de faire des efforts pour l'empirer.
Finalement tu réfléchis et tu te dit que s'il y avait un journaliste ou un scénariste durant cette visite tu te dis qu'ils ont finalement raisons. Ils décrivent ce qu'ils ont entendu.

Je ne pense pas que les rôlistes veulent que les choses changent, ils sont heureux à jouer chez eux, entre eux le vendredi et samedi soir. La preuve : la diminution de la fréquentation des clubs de JdR. Une simple anecdote : lorsque que j'étais dans la MJC, il y avait un groupe de joueur qui allait s'enfermer dans une salle du bas. Les autres joueurs les dérangeaient, alors que dire des gens qui pourraient être intéressés...

Cette vision est certainement personnelle et très pessimiste mais c'est ce que je pense.

Vous voulez ne plus voir cela : faire des campagnes d'explication, et pas dans les magazines de JdR, où cela ne sert à rien, même pas à montrer à d'autres gens car lorsqu'ils apprennent d'ou vient le texte, ils doutent (à juste titre) de l'objectivité des arguments).

Faites une campagne avec les armes des autres médias, des experts (psychologues ?) qui ne sont pas intervenants dans les JdR. Dans des revues qui sont lues par les joueurs mais aussi leur parents. Se mettre d'accord avec d'autres personnes, comme les journalistes de magazines de jeux vidéo, pour définir des noms précis sur chaque type de jeux (jeux de rôles, jeux d'aventure pour les JdR vidéo, GN, etc.).

Toutes ces solutions ne sont pas des miracles. Elles sont dures à mettre en place (j'ai essayé sur une municipalité et ce n'est pas simple du tout) mais peut-être que la Fédération pourrait le faire, si du moins elle en a les moyens.

Désolé pour le long message et de m'être emporté

 
bullet

Acadamia

Yep, je suis d'accord et nous avons eu déjà le même problème au cours d'une journée portes ouvertes du club de ma commune, où j'étais très impliqué un moment. Les "notables" (conseillers municipaux, secrétaires de mairie, autres associations...) de la commune, les parents de certains membres mineurs de l'asso y étaient conviés.
A ce moment, une partie des membres se mettent dans l'idée de profiter de cette soirée pour organiser un semi-réel de Vampire.
Malgré les recommandations de notre président de l'époque de ne pas organiser cette partie, afin de ne pas entacher l'image du club, certains se sont mis en tête de venir quand même déguisés en "gothico-morbide", ils ont introduit de l'alcool dans le local, certains se sont saoulés la gueule et ont vomi partout après...

Autant dire que cela a fait du plus mauvais effet auprès notamment des parents des quelques membres mineurs. Certains n'ont pas renouvelé l'adhésion de leurs gamins. L'équipe actuelle rame dur pour regagner la confiance de la mairie qui nous prête le local.
Cela fait 6 ans déjà que la soirée fatale a eu lieu.

Le meneur des fauteurs de troubles a été radié des membres après avoir refusé de répondre aux questions des membres du conseil d'administration. Une partie des membres se sont démotivés, beaucoup sont partis. Aujourd'hui le club compte une quinzaine de membres, contre une quarantaine à l'époque. Il n'a plus ni la force, ni le courage d'organiser de grandes manifs comme dans le passé.

 

Visiteurs inattendus & réactions inattendues

Darth Nônô

A l'association de JdR "La Guilde des Joueurs" dont je suis membre du bureau, il s'est passé un petit épisode qui méritait d'être narré vendredi dernier.

Cela s'est passé lors de la session du soir vers 22h. Je n'y étais pas car je bossais le lendemain à plus de 70 bornes à 6h mais j'en ai eu le résumé ...

"En pleine partie de Shaan, on entend quelqu'un ouvrir la porte principale du bâtiment ; on s'est dit que c'étaient des jeunes qui avaient vu de la lumière et qui venaient voir ce qu'il se passait. Jean-Mi (le président) se lève pour aller les accueillir et c'est à ce moment-là que la porte de la salle s'ouvre... sur un policier en uniforme et un homme en costume; ils avaient l'air sévères. Grosse surprise, il s'agissait du maire du village.
Inquiet de nos activités, il était venu s'assurer que nous ne faisions pas de bêtises.

Il nous dit alors tout calmement mais assez fermement: -"continuez..." On continue la partie assez décontenancés de ces spectateurs inhabituels et au bout de cinq minutes il ouvre de grands yeux et dit tout étonné "c'est ça le jeu de rôle ?!". 
Alors viennent les explications maintes fois énoncées par chacun d'entre vous sur le fonctionnement d'une partie.
Pendant la discussion, il nous a avoué qu'il croyait que c'était un mélange entre ce que nous appelons le grandeur nature et une sorte de messe noire...
Bref, il était pas rassuré le maire, on comprend pourquoi il s'était ramené à une heure si tardive avec un policier.
Maintenant on est tranquille."

Il faut savoir que la vie de notre association depuis quelques mois était bancale.
Les autres associations et les membres du conseil municipal nous voyaient d'un oeil hostile.
Nous étions les seuls à avoir les salles la nuit et nous pratiquions une activité louche.
Personne n'osait traîner la nuit près du bâtiment associatif. 

Certaines associations dirigées par des membres du conseil nous avait même fait fermer pendant quelques temps ; un "piège" tout bête : ils nous avaient empêché l'accès au "placard à balai" lors d'une soirée où il y avait eu beaucoup de monde (cause of the veille of the vacances).
Nous n'avions pas pu nettoyer la salle en fin de partie (vous savez ce que ça représente 7 heures de grignotage d'une vingtaine de rôlistes... ?) mais nous avions quand même laissé un mot d'excuse.
Quatre jours plus tard, le maire recevait une lettre de plainte signée par trois associations (dont deux dirigées par l'un des membres du CM) sur le fait que l'on ne respectait pas les règles d'hygiène... Au final, fermeture pendant 1 mois, le temps de régler le problème.

Peut-être le fait que nous sommes l'asso qui accueille le plus de membres (une cinquantaine et surtout de plus en plus de mineurs) les rendaient inquiets ?

Aujourd'hui, la démonstration de jeu de rôle de vendredi dernier aura, nous l'espérons réglé le problème avec ces associations...
Mais nous continuerons à apporter nos balais tous les week-end et à relever tout mouvement suspect des autres associations... de trois en particulier :-| le coup du placard à balai qui depuis est miraculeusement ouvert tous les jours n'est pas bien passé.

Autre chose, rien à voir, là où je bosse en ce moment (Cavaillon), quand je parle de jeu de rôle, on me dit toujours "Ah ! c'est du théâtre ?!". J'avais pourtant l'habitude qu'on me dise à chaque fois "ah oui, Magic ?!" à Aix-en-Provence.
Alors je voulais savoir, quelle est la première activité/chose à laquelle on compare le jeu de rôle à chaque fois que vous abordez le sujet avec un non-initié ?

Personnellement, je trouve que ceux qui me parlent de théâtre doivent avoir une approche plus positive du jeu de rôle. Mais pourquoi cela change-t-il d'une région à l'autre ?

 
bullet Jerome Laheurte

Au moins, le maire est venu voir de quoi il retournait plutôt que d'envoyer directement l'armée. C'est déjà ça. Hier encore, ma mère me racontait que ses collègues avaient failli piquer une crise de nerfs lorsqu'elle leur a dit que son fils faisait des JdR, style "quoi, mais vous le laissez faire, c'est une secte" etc.
Bon, sachant ce qu'il en était, elle les a remises à leur place, mais ça me débecte quand même.

 

bulletGilles Février

> Moi, quand j'étais en stage, j'ai dit une fois que je faisais des JDR,
> ben y'a une responsable du recrutement qui m'a questionné pendant une demi heure pour savoir exactement ce que c'était parce que ça l'intriguait.
> J'ai du avoir de la chance de tomber sur quelqu'un de bien je pense, à te lire......

Meuh non, y'a quand même des gens intelligents...
Et après tout, la démarche du maire n'était pas si mauvaise puisqu'il a pris la peine de se déplacer.
Dans le cas de mon asso, nous avons perdu une salle municipale durant plus de 8 mois (on avait déjà eu du mal à en avoir une un à deux samedi par mois...). Il nous a fallu tout ce temps pour identifier clairement le problème à la mairie (qui ne venait pas du maire, mais d'un de ses "adjoints").
Le problème a été partiellement réglé après avoir pris un rendez-vous directement avec la personne. Le représentant de l'asso (je n'ai pas pu m'y rendre moi même) est arrivé chargé de docs de la FFJdR, des bouquins de Didier Guiserix et de Matelly, et a discuté une heure.
Aujourd'hui, nous avons une salle municipale tous les samedis de 14h à
22h30 (alors qu'avant nous n'allions que jusqu'à 19h). :-)

Le second exemple révélateur que j'ai, c'est lors de mon dernier entretien d'embauche (j'ai été pris hein ;-). La DRH a vu "jeux de rôle" sur mon CV et m'a demandé ce que c'était (j'ai bien vu à son attitude qu'elle avait déjà une idée, et pas nécessairement bonne).
Résultat, sur les 2h30 d'entretien, j'ai passé 1h30 à lui parler de jdr. J'avais sur moi des docs de la FFJdR (et oui, j'en ai toujours sur moi ;-p) et elle est repartie avec (m'étonne qu'elle ait pas adhéré tiens ! ;-p).

L'information est le nerf de la guerre !
Informons, informons, informons !!! :-)))

jdr au lycée

Moi

L'année dernière, avec 3 potes, on a voulu créer un club de jeux de rôles dans le lycée dans lequel on venait juste de débarquer. Mme le proviseur n'a pas été trop réticente, d'abord, car il y en avait déjà eu un pas longtemps avant. Mais après on a voulu, comme tout club qui se respecte placarder des affiches un peu partout dans le bahut. Et qui dit affiche, dit dessin sur l'affiche (logique). Et là, ça n'a pas été trop évident. 

Parce qu'on a d'abord voulu mettre des beaux dessins, mais tout était refusé. Soit parce qu'il y avait sur le tee-shirt du vampire (mais on voyait pas que c'en était un) le signe anarchiste, soit parce que la toréador était lugubre, soit parce ce chevalier était trop sombre, en plus il portait une épée !!! 

Ou sinon, cette couverture du dernier Casus était trop laide. Finalement, comprenant qu'il fallait quelque chose sans arme, ou autre objet inhabituel, l'air tout à fait gentil, j'ai pris mon bouquin d'ADD, et j'en ai tiré un gentil mage, à la tête de père Noël, qui a été accepté (heureusement!). 

Alors on a eu notre club... c'est à dire qu'on avait le droit d'occuper le foyer, entre les baby-foot et la radio à fond le mercredi après-midi, si on ne faisait pas trop de bruit. Mais bon, on a persévéré, et au bout d'un moment on nous a cédé une salle de classe. Quant aux affiches, il a dû y en avoir une dizaine distribuée dans le lycée, mais qui disparurent mystérieusement au bout de trois jours. D'ailleurs, elles n'ont pas été trop utiles puisque sur tous ceux qui sont venus dans le club, une seule personne est venue à cause de l'affiche, et elle n'est restée qu'une séance.

Cette année ,on a voulu remettre ça. Donc d'abord, il a re fallu faire une affiche, qui a été acceptée dès la 2ème tentative (le dessin, tiré de Discworld, avait mal passé l'imprimante puis la photocopieuse, donc comme on voyait rien, ils l'ont pris). Un grand paquet de ces affiches ont été distribuées un peu partout, mais la grande surprise a eu lieu hier matin.

Dans ce lycée, il y a à certains endroits des télés qui passent en continu des programmes faits maison. Je n'ai jamais fait vraiment attention, mais d'après ce que j'ai pu voir, ça va des beaux dégradés de couleurs aux pub pour jouer au bridge, en passant par des photos de chiens ou de surveillants du lycée (si, si!! c'est vrai!!). Et hier, on s'est aperçu qu'on avait eu droit à une pub pour le club !! Donc on voit d'abord 2-3 infos utiles (date, lieu), puis vient le moment intéressant. Pour illustrer ce message, il y a une petite vidéo représentant une araignée. Pendant le film, qui dure une seizaine de seconde, l'araignée se balade sur sa toile, puis attrape un insecte et le bouffe !! C'est donc ainsi qu'on explique, en gros, à quoi ressemble le JdR et les rôlistes !!! Comme quoi, c'est dur d'apporter des idées nouvelles dans un lycée...
Gork
(…)
Boaf, lycée XXX XXXX, dans le Val d'Oise (95) genre : un lycée qui a un très bon taux de réussite au bac, et qui veut surtout maintenir son image de marque en évitant d'attirer les jdr et autres sectes chez lui

 
bullet

webmammuth

Cela me rappelle lorsque j'étais au lycée, on avait monté un club jeu de rôle dans le cadre du foyer socio-éducatif (subventionné par le lycée quoi) en plein pendant que l'on parlait des sectes à tout va et que cela a vite été détourné en chasse aux sorcières au sujet des JDR.
Titre de Bas les Masques : "Attention, jeux dangereux !"
Purée, je me rappelle avoir fait un beau discours sur la frénésie médiatique, et tout, avoir fait des journées portes ouvertes... Et puis je repense maintenant que je suis parti, et que je ne sais pas si tout cela n'est pas fini, que j'avais fait acheter la nouvelle version d'In nomine Satanis, avec les illustrations des 7 péchés capitaux dont la Luxure (nécrophilie).
Quand je pense qu'ils ont dû retrouver cela dans les placards !!!

Page précédente ] Accueil ] Retour ] Page suivante ]